ELECTIONS : LES KINOIS D’ACCORD AVEC LA MACHINE A VOTER

Spread the love

Interrogés lors d’un sondage de l’Institut « Le Points », 72% des kinois se disent favorables à la tenue des élections en 2018 ; et 63% acceptent l’utilisation de la machine à voter lors de ces élections. Un sondage fort intéressant qui a le mérite de clarifier les choses en cette période où tout le monde parle indûment au nom des Congolais…

Pendant que les opposants s’escrimaient face à leurs militaires sur la place du boulevard Triomphal au sujet des élections de la machine à voter, les Kinois, eux, s’étaient déjà prononcé sur les mêmes sujets à travers un sondage d’opinion mené sur l’ensemble de la ville de Kinshasa par le bureau d’études « Les Points ».

Du 13 au 14 septembre 2018, en effet, l’institut des sondages « Les Points » a mené un sondage quantitatif par la méthode des quotas sur un échantillon de 1.000 personnes âgées d’au moins 18 ans. Les interviewés devaient répondre à deux questions s’ils sont (1) pour ou contre la tenue des élections le 23 décembre 2018 et (2) pour ou contre l’usage de la machine à voter lors de ces élections.

Après dépouillement, il s’avère que 72% des Kinois interrogés sont pour la tenue des élections, 21% contre et 7% sans opinion. Les détails des tendances politiques selon les réponses indiquent, entre autres, que parmi les Kinois qui sont pour les élections en décembre 42% des sondés de la majorité y sont favorables contre 43% des sondés de l’opposition. A noter aussi que les 72% des kinois favorables à la tenue des élections le 23 décembre 2018 sont contre toute idée de leur report au profit des pourparlers politiques devant aboutir sur une nouvelle transition.

Quant à l’usage de la machine à voter, 63% se disent favorable contre 30% qui s’y opposent et 7% d’abstention. Ventilés selon les tendances politiques, cela donne 91% favorables côté majorité contre 21% côté opposition. L’Institut des sondages « Les Points » note que « les 63% d’électeurs favorables à cette innovation de la Céni fustigent les manœuvres de l’opposition dont le principal objectif est, selon eux, de retarder le processus électoral en cours. Ils rejettent le discours « de la machine à voler ou machine à tricher ».

 

 

En outre, 30% d’électeurs entendent expérimenter la machine à voter et invitent la Céni à la vulgariser davantage. Le taux d’abstention est fixé à 7%.

Ce sondage d’opinion est tombé fort à propos dans un contexte propice où s’observe une lutte entre les pro-dialogue et contre les élections et la machine à voter en décembre 2018, d’une part, et, d’autre part, les pro-élections et pour la machine à voter. Il était donc indiqué de prendre la mesure de la vraie volonté des Kinois là où s’observe une forte tendance des acteurs politiques à parler en leur nom alors que personne ne les a mandatés.

JEK

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
22 ⁄ 11 =