LE Dr MUKWEGE EXPLIQUE COMMENT SE FABRIQUER UN MASQUE ANTI COVID-19

Spread the love

Doubler le tissu du masque, glisser entre les deux soit un thermocollant, soit un papier mouchoir ou encore le papier hygiénique à changer régulièrement sur le même masque en tissu à laver régulièrement, telle est la recette du réparateur des femmes contre la contamination au Covid-19.

Au terme de sa troisième évaluation de la riposte contre me coronavirus dont le premier cas a été notifié le 10 mars en RDC, précisément dans la ville de Kinshasa, le Secrétariat technique de lutte contre cette pandémie a recommandé un nouveau train de mesures visant à renforcer cette riposte. Parmi ces mesures, le Dr Jean Jacques Muyembe mentionne, dans son compte-rendu du 13 avril 2020, l’instauration du port obligatoire du masque dans les lieux publics, surtout les marchés et les transports.

Ce port obligatoire se justifie par le fait que la pandémie va entrer, dans la première et la seconde semaine du mois de mai, dans sa phase critique qui va se caractériser par l’afflux massif des cas vers les centres de prise en charge qui risquent ainsi d’être débordés. La seule manière de prévenir cette perspective est donc d’éviter une accélération de la propagation de la maladie à cause, entre autres, de la négligence observée dans le respect des mesures barrières.

Mais comment assurer le port obligatoire d’un masque dont le coût est hors de portée du commun des kinois, surtout qu’il devrait être question d’en changer plusieurs fois par jour ? Question intéressante qui se souligne aussi par le fait que ces masques ne pourront pas suffire pour satisfaire la demande.

Face à cette évidence, le Dr Denis Mukwege, désigné patron de la riposte contre le Covid-19 pour la province du Sud-Kivu, y a réfléchi et avait déjà formulé, voici plus de dix jours, cette recommandation qui a été mise en application par les autorités provinciale. Le Dr Mukwege avait accompagné sa recommandation par une proposition de fabrication individuelle des masques. Cette proposition peut être consultée sur sa page facebook.

Concrètement, il propose de fabriquer un masque en tissu doublé. Entre les deux tissus, l’on glisse le papier thermocollant couramment utilisé dans la couture. Ce papier a l’avantage d’être fabriqué dans une matière similaire aux masques courants.

A défaut du thermocollant qui nécessite de l’argent pour l’acquérir, l’on peut utiliser soit le papier-mouchoir, soit carrément le papier hygiénique.

Ces trois matières permettent ainsi d’étanchéiser le masque en tissu pour renforcer la barrière contre les sécrétions buccales et nasales de l’utilisateur ou celles de son vis-à-vis. Elles ont aussi l’avantage d’être régulièrement changées à moindre frais, tandis que le masque en tissu peut, lui, être utilisé continuellement, bien sûr après lavage.

JEK

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
14 + 7 =